CHRONIQUES

Le livre du thé – Okakura Kakuzô

« La cérémonie du thé, ou l’art de revenir à l´essentiel »

ob_ab7c72_livretheokakura

Auteur: Okakura Kakuzo
Editions: Synchronique
Date de parution: 1 Septembre 2013
Nombres de pages: 168
Prix: 12.90€
Synopsis: A travers la Voie du Thé, Okakura nous révèle la quintessence de l’âme japonaise. C’est une porte ouverte vers l’Orient et son raffinement matériel comme spirituel. Enfant du zen et du Tao, la Voie du Thé est un véritable art de vivre qui, par le partage d’un délicieux breuvage, invite à revenir à l’essentiel : apprécier la beauté partout présente et la magie de l’instant. Publié en 1906, le Livre du Thé est un classique dont le propos, dans le fracas et l’agitation du monde d’aujourd’hui, n’a jamais été aussi actuel. Des estampes d’Hokusai, dont l’oeuvre incarne tout à la fois la tradition japonaise et l’audace de l’ouverture, en enrichissent la lecture.

 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les Editions Synchronique de m’avoir fait parvenir ce livre via le site Simplement Pro. Nous sommes dans la saison idéale pour boire du thé et par les temps qui court quoi de mieux qu’être emmitouflé dans un plaid avec un bon livre accompagné d’une tasse de thé bien chaude. Moi qui adore la culture japonnaise et le thé je ne pouvais que me régaler avec une telle lecture.
La première édition de ce livre est apparu aux Etats-Unis en 1906. Dans cet ouvrage, monsieur Okakura Kakuzo nous raconte avec poésie tout le déroulement du cha-no-yu, la cérémonie du thé mais aussi de son histoire.
Au fil de notre lecture on se rend compte que c’est un art très subtil. Tout est fait dans le respect, la précision et la délicatesse. La chambre du thé qui est un lieu particulier pour accueillir et déguster nous plonge dans une ambiance fascinante, on y apprend également à quel point le choix des fleurs y est important.

En conclusion, en tant qu’amatrice de thé, j’ai aimé cette lecture très instructive qui m’en a beaucoup appris sur l’histoire, les coutumes et les traditions liées au thé qui représente presque une religion à lui seul et est source de beaucoup de philosophie et même de poésie. La plume de monsieur Okakura est vraiment très belle, ses mots sont simples et faciles à comprendre et les superbes estampes à l’intèrieur de l’ouvrage ne m’ont fait que davantage apprécier ma lecture. Que vous aimiez le thé ou la culture asiatique ce livre saura vous plaire car il contient une mine d’informations. Je ne peux que vous le recommander !

 

CHRONIQUES

Entretien avec un vampire – Anne Rice

« Et si un livre vous faisait découvrir l’éternité? »

Entretien-avec-un-vampire

Auteur: Anne Rice
Editons: Pocket
Date de parution: 1 Janvier 1978 (première parution en France)
Nombres de pages: 444
Prix: 8.00€
Synopsis: De nos jours, à La Nouvelle-Orléans, un jeune homme a été convoqué dans l’obscurité d’une chambre d’hôtel pour écouter la plus étrange histoire qui soit. Tandis que tourne le magnétophone, son mystérieux interlocuteur raconte sa vie, sa vie de vampire.

Mon avis

J’ai découvert Anne Rice et sa saga intitulée les Chroniques des Vampires comme beaucoup de monde j’image en regardant le film « Entretien avec un vampire » sorti en France le 21 décembre 1994 avec en tête d’affiche Tom Cruise, Brad Pitt et Antonio Banderas, rien que ça ;-), c’était le casting de rêve, à l’époque j’avais 7 ans donc bien trop jeune pour regarder ce genre de film, je n’ai vraiment regardé pour la première fois ce film pendant mon adolescence au début des années 2000 et je n’ai lu ce livre qu’en 2017 pour redécouvrir cette histoire et je dois dire que le voyage à travers l’Eternité ne sera pas de tout repos alors accrochez-vous !
Nous allons ici connaitre l’histoire de Louis de la Pointe du Lac qui va raconter à un journaliste de la Nouvelle Orléans comment il est devenu vampire en 1791 et ce qu’il a vécu pendant ces deux siècles d’existence dans le monde des immortels. 
Le moins que l’on puisse dire c’est que la plume d’Anne Rice est loin de laisser indifférente, elle est immersive, captivante et aussi angoissante. Elle nous fait rentrer dans un univers d’être immortels: les vampires, tous plus fascinant les uns que les autres, ils ne se contentent pas simplement d’être beau, Anne Rice nous montrent des êtres avec des personnalités, un caractère et une pyschologie qui est propre à chacun d’entre eux. Tout au long de la lecture, nous allons découvrir leur manière d’appréhender cette nouvelle vie d’immortalité qui leur est offerte, qui ne va cesser d’évoluer au fil du temps qui passe. On va aborder tous les aspects des vampires dans leur vie quotidienne, leur façon de se nourrir, de tuer mais aussi et surtout de vivre.
Parlons à présent des différents personnages: nous avons tout d’abord, Louis, qui un être torturé et mélancolique. Il va découvrir un monde dont il ne soupconnait même pas l’existence. A travers ses yeux de vampire, il va redécouvrir tout ses sens et il est ébloui par tant de beauté mais paradoxalement il déteste sa nouvelle condition car pour se nourrir il est forcé de prendre des vies humains et cela lui est insoutenable car pour lui ôter la vie de quelqu’un est un péché et pour cela il aura la damnation éternelle. Louis va partir en recherche des origines des vampires, de leur fondement au but de leur vie et va vouloir pour cela en connaitre d’autres qui lui donneront il l’espère les réponses qu’il attend.
Ensuite nous avons, Lestat qui est le premier vampire à rentrer dans la vie de Louis et à en devenir son créateur. Le moins que l’on puisse dire c’est que Lestat est un personnage haut en couleur que l’on aime détester. Il aime jouer avec ses victimes avant de leurs donner la mort, il est cruel, mystèrieux et égoiste et à un gout démesuré pour le luxe. Contrairement à Louis, Lestat se fiche complètement de connaître les origines des vampires pour lui ils ne servent qu’à tuer pour pouvoir se nourrir. Pourtant sur cette apparente superfialité, on découvre en fin de roman un Lestat qui est capable de faiblesse et dont j’ai envie de connaître l’histoire dans le tome 2 des « Chroniques des Vampires: Lestat le vampire ».
Enfin nous terminerons par Claudia, ne vous fiez pas à son apparence angélique, ce personnage à un caractère bien trempé. Claudia est transfomée à l’âge de 5 ans et plus les années vont passer plus elle va murir et comprendre qu’elle ne grandira jamais et que toute sa vie d’immortelle elle sera coincée dans le corps d’une petite fille. Très vite elle sera tiraillée entre l’envie de connaitre ses origines de vampires tout comme Louis, et son envie de tuer tout comme Lestat. On en vient parfois à oublier que c’est une adulte coincée dans un corps d’enfant tellement les scènes où elle se met en colère sont bien écrite. 
En conclusion, « Entretien avec un vampire » est un roman que je vous invite très fortement à découvrir que vous ayez déjà vu le film ou non. Ce roman est à la fois mystèrieux, sensuel et térrifiant. Anne Rice nous transporte dans un univers où les vampires ne se contentent pas d’être de magnifiques tueurs assoiffés de sang, toute la compléxité de ses personnages qu’on ne peut qu’aimer et les descriptions parfaitement maitriser vous entrainent dans une éternité dont vous n’aurez qu’une envie c’est vous aussi d’y goûter !
Pour moi sans hésitation, c’est un coup de coeur ! 

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.

 

 

 

CHRONIQUES

Presque Minuit – Anthony Yno Combrexelle

« Six orphelins, une ville en danger ! »

51fBvRLRhVL._SX195_

Auteur: Anthony Yno Combrexelle
Editions: 404 Editions
Parution: 25/01/2018
Nombres de pages: 352
Prix: 16.00€
Synopsis: Paris, 1889. Six orphelins en cavale, devenus gamins des rues par la force des événements, volent et détroussent les passants. Alors que l’Exposition universelle débute, ils font l’erreur de dérober le mauvais objet aux mauvaises personnes. Leurs mésaventures aux quatre coins de la ville les amèneront à découvrir les secrets d’un monde magique où s’affrontent créatures mythologiques, sorcières et terrifiants ennemis mécaniques. Plus que jamais, Moignon, Allumette, Bègue, Morve, Boiteux et Pleurs devront se battre pour sauver leur vie et celle des habitants de la capitale.

 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercie les Editions 404 pour m’avoir envoyé ce roman. Ils ont fait un superbe travail d’édition sur ce livre autant sur sa couverture que je trouve magnifique mais aussi pour la mise en page notamment en début de chapitre. J’ai vraiment adoré cette histoire d’une grande créativité
Nous allons suivre ici, dans le Paris de 1889, lors de l’exposition universelle six orphelins : Moignon, Allumette, Bègue, Morve, Boiteux et Pleurs qui pour pouvoir survivre et gagner de quoi manger volent les passants. Un jour, ils font l’erreur de voler un objet d’une grande importance à des personnes qui n’ont pas du tout de bonnes intentions. De là, les six orphelins vont découvrir les secrets d’un monde qu’ils n’imaginaient même pas et vont devoir tout faire pour sauver leurs peaux ainsi que celles des habitants de la capitale. Nous allons suivre leurs aventures aux quatre coins de Paris et je peux vous dire que l’on n’a pas le temps de s’ennuyer.
Presque Minuit est le premier roman d’Anthony Yno Combrexelle, qui s’est fait découvrir grâce à la plateforme d’écriture des Editions 404 : 404 Factory lancé en octobre 2016, chaque année cette plateforme récompense un auteur par le Grand Prix 404 Factory. Anthony Yno Combrexelle est le lauréat de l’édition 2017.
La plume d’Anthony Yno Combrexelle est agréable, fluide, addictive même. On est tout de suite plongé dans cet univers et les descriptions sont très bien faites et stimulent vraiment l’imagination du lecteur. Les chapitres sont assez courts, ce qui donne un bon rythme au récit. Il s’agit d’une histoire Steam punk d’une grande créativité, le vocabulaire loin d’être complexe est riche et varié ce qui en fait atout supplémentaire et contribue davantage à l’immersion dans cette histoire aussi passionnante que captivante. J’ai beaucoup aimé l’alternance entre passé et présent, à aucun moment je ne me suis perdue dans ma lecture et ces flashbacks n’enrichissent que mieux l’histoire.
Les personnages sont attachants aussi bien pour leurs qualités que pour leurs défauts, ils sont là les uns pour les autres et s’entraident au quotidien. Cette fraternité qui les unis m’a touché. Ce livre nous offrent un véritable voyage dans le temps dans le Paris de 1889 en pleine Exposition Universelle. L’intrigue est bien construite, on va de suspense en suspense, l’action est au rendez-vous et plus on avance dans le récit plus la tension monte d’un cran, on est vraiment happé par l’histoire jusqu’à la fin.
En conclusion, « Presque Minuit » d’Anthony Yno Combrexelle a été pour moi une excellente lecture que je ne peux que vous recommander. Si vous aimez les histoires Steam punk avec un côté un peu sombre ou que vous n’êtes pas familier avec ce genre et que vous souhaitez le découvrir, allez-y foncez ! Félicitations à Anthony Yno Combrexelle pour son premier roman très réussi.
Pour moi c’est un coup de cœur.

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.

 

 

TAGS

TAG PKJ – 12 Livres à lire en 2018

Bonjour les amis 🙂

Je vous retrouve aujourd’hui pour le « Tag 12 Livres à lire en 2018 » proposé par les éditions Pocket Jeunesse

120__d_tag_pkj_12_livres_a_lire_en_2018_540x240

1) Le livre le plus attendu de l’année.

Un palais de colère et de brume – Sarah J. Maas (Editions La Martinière Jeunesse)

118455492

2) Un livre PKJ.

Eleanor & Park – Rainbow Rowell (Editions Pocket Jeunesse)

Eleanor

3) Une série que vous aimeriez terminer

La sage « The Curse » – Marie Rutkoski (Editions Lumen)

the-curse,-tome-1---the-curse-872169-264-432

4) Un livre d’un auteur que vous aimeriez découvrir.

La saga « Le Puits des mémoires » – Gabriel Katz (Editions Scrinéo)

C_Le-Puits-des-memoires_1131

5) Un livre que vous vouliez lire en 2017 mais dont vous avez repoussé la lecture.

Shades of Magic – V. E. Schwab (Editions Lumen)

CVT_Shades-of-magic-tome-1_66

6) Un livre qui traite de sujets d’actualité.

13 Reasons Why – Jay Asher (Editions Albin Michel)

ppm_medias__image__2017__9782226399311-x

7) Le nouveau livre d’un auteur dont vous avez lu tous les livres (ou presque).

Le tome 2 de la saga « Le Pacte d’Emma – Nine Gorman (Editions Albin Michel)

le-pacte-d-emma-955481-264-432

8) Un livre dans votre genre de prédilection.

La Magie de Paris Tome 2: Le Calme et La Tempête – Olivier Gay (Editions Castelmore)

la-magie-de-paris,-tome-2---le-calme-et-la-tempete-1000899-264-432

9) Un livre qu’on vous a conseillé.

Fangirl – Rainbow Rowell (Editions Milady)

41NLqcXX3zL._SX210_

10) Un livre dont vous ne savez pas grand chose.

La couleur du mensonge – Erin Beaty (Editions Lumen)

la-couleur-du-mensonge,-tome-1-1002053

11) Un livre écrit par un auteur de votre nationalité.

Sirius – Stéphane Servant (Editions Du Rouergue)

51-HQ03inpL._SX195_

12) Un livre que vous avez déjà lu en 2018 (bien joué!).

Rêver n’est pas un vilain défaut – Carole Cerruti (Editions City)

Rever-n-est-pas-un-vilain-defaut

***************************

Voilà les amis ce tag est maintenant terminé. 😦
N’hésitez pas à me dire si vous allez reprendre le tag.
En attendant de prochains articles, je vous souhaite de très belles lectures. 🙂
Patricia

 

CHRONIQUES

Amère Vérité – Marie- Hélène Carpi

cover-1097

Auteur: Marie-Hélène Carpi
Editions: Chapitre.com
Parution: 13 Avril 2016
Nombres de pages: 202
Prix: 17.00€
Synopsis: Laurie vit dans le Colorado auprès d’un grand-père aimant et de son ami de toujours Mack. Un jour, un inconnu la kidnappe et lui fait traverser les Etats-Unis via la Californie. Elle part à la recherche de sa famille biologique. Elle va devoir apprendre à connaître et à aimer ce père dont elle ignore tout. Quel mystère plane autour de sa naissance, qui est son ravisseur?
Pourquoi son grand-père lui a menti? 

 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier Marie-Hélène Carpi de m’avoir fait parvenir son roman auto-édité via le site Simplement.pro. J’ai été dans un premier temps attiré par sa couverture et quand j’ai lu le résumé j’ai eu envie de découvrir l’histoire ainsi que la plume de son auteure. J’ai passé un bon moment de lecture.
Nous allons ici faire la connaissance, d’une jeune femme nommée Laurie, qui mène une existence paisible et heureuse avec son grand-père et son meilleur ami Mack. La période de son anniversaire est un moment très difficile pour elle à cause du déces de son père qu’elle n’a jamais connu. La seule famille qui lui reste sont donc Mack et son grand-père, qui sont pour elle de véritable piliers dans sa vie. Un jour, elle se fait kidnapper par un inconnu, il aurait des révélations à lui faire sur sa véritable famille. Laurie va alors se rendre compte que son grand-père n’était pas forcèment celui qu’elle croyait et va aller de découverte en découverte. Comment fera t’elle face à toute cette vérité? Sera t’elle rester elle même et ne pas se perdre en chemin? 
La plume de Marie-Hélène Carpi est fluide et elle réussie nous faire ressentir des émotions contradictoires. Il n’y a qu’un seul bémol c’est au niveau du changement de point de vue des personnages, je ne sais pas si cela était du à la mise en page ou un changement trop brutal dans l’histoire mais parfois j’avoue avoir été un peu perdue mais j’ai rapidement réussi à reprendre le fil. 
En conclusion, « Amère Vérité », m’aura fait passé un agréable moment de lecture, j’ai aimé me plonger dans ce roman qui traite de la recherche d’une identité perdue et on a envie de connaitre le fin mot de cette histoire mais les trops nombreux changement de points de vue au fil de ma lecture ne m’ont malheureusement pas aidé à m’attacher aux différents personnages. Malgré cela, Marie-Hélène Carpi a une plume qui mérite d’être connue et si vous aimez les romances melant une quête d’identité ce roman sera vous plaire.