CHRONIQUES

M.A.U.X. – Aurélie Balan

« Ma vie c’est des questions, des points d’interrogation qui arrivent chaque matin, dès mon réveil. Des vagues de pourquoi, de comment… qui déferlent dans ma tête comme des tsunamis. Ça vous fait ça à vous ? Parce qu’à moi, ça n’apporte que des ennuis pour être honnête. À la maison d’abord, à l’école surtout ! Ce matin-là, c’est Gaston qui a mis le bazar, je plaide non coupable car ce sont ses maux, pas les miens. »

couv4197-316x435

Auteur: Aurélie Balan
Editions: Amalthée
Date de publication: 7 Février 2018
Nombres de pages: 54
Prix: 9.90€
Synopsis: Titouan a 9 ans et habite le sud-ouest de la France. Sa curiosité et sa sensibilité lui jouent beaucoup de tours, il a du mal à trouver sa place. Mais aucune étiquette, il est juste lui et va devoir faire preuve de courage pour affronter toutes les aventures que la vie lui réserve.
Aurélie Balan, enseignante spécialisée en précocité et troubles de l’apprentissage, écrit depuis toujours et signe son premier roman jeunesse avec M.AU.X. Inspiré de sa propre vie et de son expérience professionnelle, ce petit roman en appelle d’autres…

 

Mon avis

Je souhaite tout d’abord remercier Aurélie Balan de m’avoir envoyé son roman, j’aime découvrir de nouveau auteur(e)s et de nouveau univers, c’est donc avec plaisir que j’ai accepté qu’elle me fasse parvenir son premier roman jeunesse.
Nous allons suivre ici, un petit garçon de 9 ans prénommé Titouan. C’est enfant sensible et très curieux, il se pose beaucoup de questions que se soit par rapport à lui ou au monde qui l’entoure. Cette curiosité va lui attirer parfois quelques ennuis que soit avec ses parents Pierre et Marion, son père est boulanger de profession et sa mère l’aide à la vente ou à l’école avec son maitre M. Mercelin qui vont le punir. Il n’a pas vraiment d’amis et est souvent seul et incompris. Ses parents et son maitre vont tenter de trouver une solution pour que Titouan s’épanouisse de la meilleure des manières.
La plume de l’auteure est fluide et simple, le vocabulaire utilisé est parfaitement adapté aux enfants. Chaque intitulé de chapitre commence par  le mot « Comment » et va pousser le lecteur à la reflexion et à la discussion. 
On constate que certains enfants ont du mal à trouver leur place dans notre société et voient le monde différemment. Qu’une approche différente peut être nécessaire afin que ces enfants puissent s’épanouir dans de bonnes conditions. 
En conclusion, « M.A.U.X » m’a fait passé un bon moment de lecture. Il aborde des thèmes forts comme la tolérance, la différence, la quête d’identité qui parleront aux petits comme aux grands.
Je ne peux que vous le conseiller pour des enfants à partir de 8/9 ans .

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.

Publicités
CHRONIQUES

La Magie de Paris – Tome 2: Le Calme et La Tempête – Olivier Gay

« Tant que bat son coeur, le combat continue. »

la-magie-de-paris,-tome-2---le-calme-et-la-tempete-1000899-264-432

Auteur: Olivier Gay
Editions: Castelmore
Date de publication: 14 Février 2018
Nombres de pages: 312
Prix: 14.90€
Synopsis: Après le désastre au lycée, Chloé et Thomas sont en probation. Quant à David, il rejoint leur classe sous l’ordre de Mickael afin de les protéger ou de les surveiller. Maintenant qu’elle connaît sa condition, Chloé refuse se lamenter. Elle compte retrouver sa vie d’avant par n’importe quel moyen, y compris les rituels les plus anciens et les plus dangereux que Thomas peut dénicher.Mais d’où viennent les monstres qui ne cessent de l’agresser  ? Des Failles, de ses expériences… ou d’un traître bien plus proche? En insistant, Chloé risque de remettre en cause l’essence même de la Magie. 

 

Spoiler Alert: La chronique que vous vous apprêtez à lire contient des informations qui vont vous spoiler le tome 1 alors si vous ne l’avez pas lu, je vous conseille vivement de passer directement à la chronique suivante pour ne pas vous gâcher ce qui est une excellente lecture.

 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier énormément les Editions Castelmore pour m’avoir envoyé ce roman. Après mon coup de coeur pour le premier tome, j’attendais avec grande impatience la sortie de ce deuxième tome et je n’ai absolument pas été dèçue. Je l’ai commencé et l’ai fini la nuit même tellement je voulais connaitre la suite. Je tiens aussi à souligner le très bon travail d’édition des Editions Castelmore, j’adore les couvertures de cette saga.
Nous retrouvons Chloé, après les révélations de la fin du tome 1 où elle apprenait qu’elle était en réalité morte et que c’est Thomas qui l’a maintien à la vie grâce à ses pouvoirs et après la bataille de la Tour Eiffel où ils ont réussis à vaincre le S’Lasar. Loin de se laisser abattre Chloé va tenter de mener une existence aussi normale que possible. Après tout ce évènements, Thomas et Chloé doivent faire leurs preuves car Mickael n’est pas convaincue de l’efficacité de leur duo. Afin de les protéger et de les surveiller, il va faire intégrer à David et à Cassandre, le lycée et la même classe que Thomas et Chloé.Comme vous pouvez l’imaginer, l’arrivée de ces deux nouveaux élèves ne passera pas inaperçu et va quelque peu chambouler le quotidien de notre duo préféré. Malgré ça, Chloé ne va avoir qu’une seule idée en tête trouver un rituel qui lui permettra de réellement revenir à la vie et pour cela elle est prête à braver tous les dangers, avec l’aide de Thomas, ils vont donc se mettre en quête d’une solution qui pourrait permettre à Chloé de sentir de nouveau battre son coeur et devoir faire fasse à un nouvel ennui Apophis le chevalier du S’Lasar qui est bien décidé à venger son mage par n’importe quels moyens…
J’ai retrouvé avec joie la plume d’Olivier Gay qui nous livre ici encore une histoire pleines d’émotions, de suspence et de rebondissements en tout genres. Le maitre mot de ce récit n’est surement pas l’ennui, très loin de là, les chapitres s’enchainent à vitesse grand V, quand on commence la lecture on ne peut plus s’arrêter. C’est très rythmé, moderne, l’humour est rendez-vous avec des références du monde d’aujourd’hui qui m’ont fait sourire et nous avons dans ce tome des personnages plus approfondis que dans le premier, qui ont une vraie personnalité et force de caractère.  
On ne peut pas dire que nos héros soient ménagés, entre Chloé qui passe d’une vie d’adolescente banale à la fonctionne de chevalier enfin plutôt mousquetaire comme préfère ce nommer Chloé de Thomas, un adolescent en apparence ordinaire qui est en réalité un mage du jour au lendemain. Notre héroine fait la connaissance d’un monde dont elle ne soupconnait même pas l’existence et fait preuve de beaucoup de courage et d’autodérision face à ce changement de vie brutale. Thomas quant à lui s’affirme de plus en plus, il se dévoile davantage que dans le premier tome. C’est quelqu’un d’intelligent, qui a de l’humour, qui sait se mettre en retrait quand il le faut et qui peut s’avérer également très determiné quand il a quelque chose en tête surtout en ce qui concerne sa mousquetaire dont il s’attache chaque jour un peu plus. Leur duo fonctionne à merveille et c’est un plaisir de voir à quel point ils sont complices. 
Parlons à présent de nos autres personnages: nous allons commencer par notre tombeur de ces dames, David, il est beau, sexy mais sous ces airs angéliques il est difficile à cerner, on ne sait pas ce qu’il pense réellement, à travers les piques qu’il lance surtout à Chloé mais qu’il aime bien malgré tout. Quelle est la véritable nature de sa relation avec Cassandre? Que ressent-il réellement pour sa mage? On découvre également quelqu’un de très protecteur et qui n’hésite pas à venir en aide aux personnes qui lui sont proches.
De son côté Cassandre a une personnalité agressive, hargneuse et posséssive surtout quand il s’agit de son chevalier David et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle déteste notre héroine Chloé et qu’elle ne se prive pas de lui faire comprendre. C’est le genre de personnage auquel on a du mal à s’attacher et qu’on aimerai voir disparaitre du paysage, elle a su me faire grincer des dents plus d’une fois au cours de ma lecture car elle sait vraiment se montrer odieuse. Du côté des amies de Chloé, Nour et Célia apportent à notre héroine la stabilité et la normalité qui lui fait cruellement défaut depuis qu’elle est devenue une mousquetaire, elles ont chacune une personnalité bien à elle, Nour est observatrice, elle constate bien vite que son amie à changer mais elle ne comprend pas pourquoi, quant à Célia, elle est toujours aussi dragueuse et quand un mec lui plait elle n’hésite pas à lui faire savoir. Malgré leurs personnalités différentes une solide amitié lie ce trio et elles sont toujours là les unes pour les autres.
Ensuite, nous faisons un peu plus connaissance avec le patriarche des mages Parisiens, j’ai nommé Mickael et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il sait très bien se faire respecter et veut tout controler, rien ne lui échappe et gare à celui ou celle qui s’avisera de contredire ces ordres car il n’hésite pas à uliser la magie pour faire adhérer les gens à sa cause. Je n’aimerai pas me retrouver face à lui, il est froid, calculateur, manipulateur, insensible. 
Et enfin, nous allons parler du méchant de cette histoire, Apophis, il ne faut surtout pas le sous-estimer car ce n’est pas une goule ordinaire. Il est intelligent, cultivé, fort, rusé. C’est quelqu’un d’étrange et d’énigmatique, pourquoi est-il doté de toutes ses qualités alors les autres goules en étaient dépourvues? Qui est-il réellement? Il va mener la vie dure à nos héros et ne pas les ménager. Il sera prêt à tout pour arriver à ses fins et il ne manque pas d’idées pour y parvenir. 
En conclusion, « La Magie de Paris: Le Calme et La Tempête » est un roman qui se dévore tout comme le premier tome, c’est fluide, addictive et agréable à lire. Loin de s’ésouffler comme c’est parfois le risque avec les second tomes, au contraire dans celui-ci l’intêret monte d’un cran, entre action, mystère, romance, humour. Tous les ingrédients sont ici réunis pour faire de cette saga un bijou littéraire. Je suis heureuse de savoir que je n’aurai pas à attendre bien longtemps pour lire la suite puisque le tome 3 sort au mois de mai, autant vous dire que je suis plus qu’impatiente de l’avoir entre les mains.
Pour moi, c’est un coup de coeur. 

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.

 

CHRONIQUES

Qui suis-je? – Thomas Gornet

« Qui est donc Vincent ? Il ne le sait pas lui-même. »

téléchargement (1)

Auteur: Thomas Gornet
Editions: Rouergue
Date de publication: 17 Janvier 2018
Nombres de pages: 80
Prix: 9.20€
Synopsis: Qui est donc Vincent ? Il ne le sait pas lui-même. Comme tant d’autres ados, il a du mal à trouver sa place parmi les autres collégiens et à comprendre ses émotions. Notamment quand débarque un nouveau, Cédric, un sportif, lui. Il va lui falloir une année de 3e pour prendre conscience de son homosexualité. Ce bref roman touche par sa profondeur, son humour, sa finesse, en évitant tous les clichés. Nouvelle version d’un roman paru en 2006 à L’Ecole des Loisirs. Adapté au théâtre en 2018, nombreuses représentations en milieu scolaire.

 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier très chaleureusement les Editions du Rouergue de m’avoir fait parvenir cet ouvrage. J’avoue que son titre et son résumé m’ont tout de suite intrigué et j’ai vraiment passé un bon moment de lecture.
Nous allons faire connaisannce avec Vincent, un collégien qui vient de faire sa rentrée en classe de 3ème, cette année si particulière puisque l’on passe l’examen de fin d’année, le brevet des collèges et que l’on doit faire un choix d’orientation qui déterminera nos études futures . Nous allons donc le suivre tout au long de cette année scolaire dans son quotidien au collège bien sur mais aussi avec sa famille, ses amis et puis avec son nouveau camarade de classe Cédric qui arrivera en cours d’année. Depuis l’arrivée de celui-ci Vincent qui était un élève plutôt doué voit ses notes chutées, il commence à voir son coeur s’emballer dès qu’il est en contact avec son camarade et il va alors tenter de comprendre ce qui lui arrive.
La plume de Thomas Gornet est simple, juste et efficace. Ce roman est court et pourtant on s’attache à Vincent, c’est lui le narrateur de l’histoire, on le suit au travers de cette année charnière qui va le changer beaucoup plus qu’il ne le pensait. On fait face à un adolescent mal dans sa peau, qui se pose beaucoup de questions sur lui même. Il va devoir s’accepter tel qu’il est et accepter se qu’il ressent. 
Les thèmes abordés dans ce roman sont des sujets qui parleront aussi bien aux adolescents qu’aux adultes comme la recherche d’identité, l’acceptation de soi mais aussi par les autres, l’homosexualité, l’homophobie, le harcèlement scolaire. On ne s’imagine pas qu’en si peu de pages on puisse abordés autant de thèmes et de manière aussi juste.
En conclusion, « Qui suis-je? » est un roman dont j’ai apprécié ma lecture, il se lit vite du fait de son nombres réduits de pages mais Thomas Gornet va à l’essentiel avec un langage familier et il réussit avec brillo à nous faire rentrer dans la peau de son personnage. J’avoue que s’il avait été un petit peu plus long je n’aurai pas été contre mais cela n’a en rien gaché le plaisir que j’ai pris à le lire.
Je le recommande. 

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.

CHRONIQUES

Rebel Love – F.V. Estyer

« Je suis pris entre le désir fulgurant que je ressens pour lui et le dégoût de moi-même parce que j’éprouve tout ça. »

imagerepository

Auteur: F. V. Estyer
Editions: City
Date de publication: 29 Novembre 2017
Nombres de pages: 272
Prix: 15.90€
Synopsis: Après une rupture difficile, Sierra a sombré dans la dépression. Heureusement, Alex, son meilleur ami est là : le jeune homme essaie tant bien que mal de lui redonner goût à la vie en prenant soin d’elle et en l’incitant à sortir. Un jour enfin, la jeune femme rencontre le très séduisant Zach. Dans ses bras, elle oublie sa tristesse. Mais Zach est aussi attiré par les hommes et il craque littéralement pour Alex. Et un soir, alors que les deux hommes sont seuls, tout bascule et ils entament une liaison, à l’insu de Sierra. Entre la peur de tout avouer à sa meilleure amie et son désir pour Zach, Alex est perdu dans la jungle de ses sentiments. Face aux obstacles, ils vont devoir décider quel sera leur avenir… Deux hommes. Une femme. Un amour au goût d’interdit…

 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier très chaleureusement les Editions City pour l’envoi de ce roman. J’ai complètement craqué pour le résumé et j’ai eu raison parce que j’ai complètement adoré cette histoire.
Nous allons suivre ici, Sierra qui sort d’une rupture douloureuse avec son ex Bastien et qui a sombré dans la dépression. Elle vite en collocation avec son meilleur ami, Alex fait tout ce qu’il peut pour la consoler. Un jour, Sierra va rejoindre à contre-coeur sa mère dans une brasserie pour le déjeuner et se disant qu’il est temps que sa fille sorte de son état de dépression, elle prend la liberté de laisser le numéro de Sierra au serveur, à ce moment elle ne sait plus où se mettre, honteuse de l’attitude de sa mère mais contre toute attente, le mystèrieux serveur qui n’avait pas laissé Sierra indifférente fini par la recontacter et lui proposer un rendez-vous. Ne souhaitant pas s’y rendre seule, Sierra propose à Alex de l’accompagner et c’est là qu’ils vont tous les deux vers la connaissance du beau et mystèrieux Zacharie et suite à ce premier rendez-vous Sierra et Zacharie vont entamer une relation mais Zacharie est un homme d’un temperamment très libre et très ouvert qui est prêt à tenter toutes les expèriences et sexuellement il est bi-sexuel et ne tarde pas à se montrer très intéressé par Alex…
La plume de F.V. Estyer est très immersive, on est tout de suite pris dans cette histoire et on ne peut s’empêcher de faire des suppositions sur ce qu’il va se passer par la suite. Le fait qu’à chaque chapitre on change de narrateur donne davantage d’attachement aux trois personnages et on apprend mieux à les connaitre, savoir ce qu’ils ressentent et comment ils vivent chacun de leurs côtés cette situation qui les dépasse. La lecture est fluide, c’est le genre de roman que l’on commence et qu’on ne peut pas lacher avant de l’avoir terminé. 
On peut penser à première vue que l’on va se retrouver au beau milieu d’un triangle amoureux, pourtant ce ne sera absolument pas le cas. Si la première partie de l’histoire peut nous le laisser penser, la seconde va clairement se concentrer sur l’histoire d’amour de Zacharie et Alex car si pour le premier assumé ces désirs et ses sentiments n’est pas un problème pour le second, ça sera plus compliqué. En effet, Alex qui jusqu’à maintenant ne s’est toujours senti attiré que par les filles va développer pour Alex une passion et un désir qu’il n’a jamais ressenti avant et va devoir se battre avec lui même pour accepter ses nouveaux sentiments et devoir avouer la vérité à Sierra avant qu’il ne soit trop tard. La relation entre Alex et Zacharie est tout simplement magnifique, j’ai été touché par autant de sincérité dans leurs sentiments, ils s’aiment d’un amour sincère, profond et ils ont une passion l’un pour l’autre tellement dévorante que leur histoire d’amour ne pouvait être qu’une évidence et c’est beau.
En conclusion, « Rebel Love » est un roman qui a su me touché au delà de mes espérances, je suis passé par tellement d’émotions en lisant ce livre que j’y ai repensé plusieurs jours après ma lecture et qu’il m’arrive encore d’y penser. Cette romance ne peut pas laisser indifférente de par sa profondeur et sa justesse des sentiments. C’est très bien écrit et on a là des personnages vrais et sincères. Cette histoire est sensationnelle et bouleversante. Je ne peux que vous encourager vivement à vous procurer ce livre car se serait vraiment dommage que vous passiez à côté.
Pour moi, c’est un coup de coeur. 

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.

 

 

CHRONIQUES

Une lumière dans la pénombre – Nojico Hayakawa

« De l’amitié à l’amour, une très belle histoire tout en douceur et en délicatesse »

lumiere-dans-la-penombre-idp

Auteur: Nojico Hayakawa
Editions: Boys Loves
Date de publication: 12 Janvier 2018
Nombres de pages: 208
Prix: 7.95€
Synopsis: Arata et Shôtarô, tous deux lycéens, sont amis de longue date. Arata cache ses sentiments pour Shôtarô depuis très longtemps, et il n’a pas du tout l’intention de lui avouer qu’il est amoureux de lui. Mais un jour, Shôtarô dit quelque chose qui prend Arata complètement par surprise…

 

Mon avis

J’ai découvert l’année derniere les animes yaoi ou boys love (histoire d’amour entre hommes) et j’avoue en avoir adoré quelques-uns mais jusqu’à maintenant je ne m’étais pas lancé dans la lecture de manga de ce genre et bien maintenant c’est chose faite avec « Une lumière dans la pénombre », je l’ai découvert sur le site Nautiljon.com en y faisant quelques recherches, en découvrant cette superbe couverture et son résumé, je ne pouvais que me laisser tenter.
Nous allons suivre dans cette histoire, Arata et Shôtarô, deux lycéens, le premier a une passion pour la photographie et à une personnalité plûtot introverti alors que le second lui est sportif et à une personnalité complètement à l’opposé puisque plûtot extraverti. Pourtant ces deux là sont amis depuis longtemps, un jour leur relation va prendre un autre tournant quand l’un va découvrir que l’autre ressent là même chose pour lui mais tout ne sera pas facile pour autant…

téléchargement (2)

L’un et l’autre vont faire face à leurs propres intérogations et à leurs propres doutes. Le regard des autres va avoir ici toute son importance, la peur d’être juger et de la persécuter mais également des questions sur leur intimité de couple et sur l’avenir de leur relation. Nous avons des personnages aux personnalités qui s’affirment tout au long du récit, Arata qui est d’un naturel plutôt calme, n’hésite pas à devenir quelqu’un de passionné quand il s’agit de son compagnon Shôtarô, quand a lui il est d’un caractère plutôt jovial et parfois même naif mais l’amour qu’il porte à Arata et la manière dont il lui montre ses sentiments ne peuvent pas nous laisser indifférent.
Je trouve leur relation très belle. Celle-ci se développe en douceur, sans brusquer les choses, ils se respectent l’un l’autre et s’aiment d’un amour profond et sincère.  

téléchargement (3)

C’est la première oeuvre que je lis de Nojico Hayakawa et je dois dire que j’ai été totalement conquise par ces dessins et son scénario. Ces traits sont fins, ces personnages expressifs. A travers ces dessins, cette mangaka sait nous faire ressentir toutes les émotions et les pensées de ses personnages. Le scénario est doux et poétique, on ne peut qu’être touchée par l’histoire d’Arata et Shôtarô.

images

En conclusion, « Une lumière dans la pénombre » est une histoire remplie d’émotions et de profondeur, on ne peut qu’être touché par ses personnages et par les traits de crayons de cette mangaka qui sont visuellement très travaillés. C’est un veritable plaisir pour les yeux. Une particularité de ce manga, c’est qu’aucune scène de sexe n’y est visible donc si ce genre de scènes ne vous plait pas, n’ayez aucune inquiètude, vous pouvez vous lancer dans cette histoire les yeux fermés. 
J’ai eu un véritable coup de coeur pour cette histoire, si vous êtes amateurs de manga et que vous souhaitez vous essayer aux boys love ou que vous connaissez déjà ce genre et que vous êtes à la recherche d’une nouvelle histoire. Ne passez pas à côté de celle là.

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.