CHRONIQUES

Aubépine – Tome 1: Le Génie Saligaud – Karensac & Thom Pico

« Venez suivre les aventures d’Aubépine, vous ne le regrettez pas »

9782800173795-couv-M800x1600

Auteurs: Karensac & Thom Pico
Editions: Dupuis
Date de publication: 6 Avril 2018
Nombres de pages: 104
Prix: 9.90€
Synopsis: Entre les montagnes, dans une vallée perdue que la civilisation n’a pas encore pu trop atteindre, tous les quinze ans, une grande migration d’oiseaux gigantesques ravage tout sur son passage, et surtout le petit village en bordure de la vallée. C’est dans ce village qu’Aubépine se voit contrainte de suivre ses parents, afin que sa mère, une éminente scientifique, puisse endiguer la nouvelle migration.

Seulement voilà, Aubépine est une citadine, et le changement brutal d’environnement ne lui plaît guère. Elle se retrouve malgré elle à vagabonder dans la montagne, où elle fera notamment la rencontre d’une mystérieuse bergère, d’un petit chiot qui devra lui servir de compagnon autant que de gardien, et surtout d’un génie ancestral perdu au fond de la forêt: le Génie Saligaud.

 

Mon avis

Je souhaite dans un premier temps remercier, les Editions Dupuis de m’avoir envoyé cette bande déssinée. La couverture et son titre m’ont fortement intrigués, j’ai donc souhaité en découvrir l’univers et je ne suis pas déçue par cette belle découverte.
Nous allons rencontrer dans cette histoire, Aubépine, une petite fille qui va emménager avec ces parents dans la montagne car sa maman est ornithologue. Le problème est que des grands oiseaux migrent toujours dans cette région à la même période de l’année depuis plusieurs générations et détruisent tout sur leurs passages, c’est pour réssoudre ce problème que sa mère a été engagé là bas. Aubépine s’ennuie et espère que ce déménagement n’est que temporaire. Se retrouver dans un endroit peupler essentiellement de personnes agés, où la connexion Internet est plus que lente et où il n’y pas de jeux pour une petite fille ce n’est pas la joie. Un jour, Aubépine va partir se balader en fôret et rencontrer une étrange bergère qui va lui faire cadeau d’un chien des montagnes, des lors les deux compagnons ne se quitteront plus et vont former un duo de choc pour le meilleur mais aussi pour le pire. Ils vont rencontrer sur leur chemin, le Génie Saligaud qui va proposer à Aubépine de faire trois voeux… Il faut toujours faire attention à ce qu’on souhaite et aux conséquence que cela peut avoir…
Cette bande dessinée respire la joie de vivre et la fraicheur, l’histoire est bien amenée et vraiment immersive. Les dessins sont très jolis et les couleurs s’harmonisent bien entre elles en fonction des évènements ou des émotions des personnages. 
Aubépine est une petite fille attachante et débrouillarde, elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, quitte à ce que ça ne plaise pas toujours à son entourage. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle ne manque pas de caractère, ce qui pourrait nous réserver bien des surprises pour la suite de ses aventures.
En conclusion, « Aubépine – Le Génie Saligaud » est un premier tome réussi, les dessins et le scénario s’accordent très bien. C’est une bande dessinée qui plaira aux petits et aux grands. Je n’ai qu’une hâte c’est de lire le deuxième tome. Ne passez pas à côté des aventures d’Aubépine. 

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.

Publicités