CHRONIQUES

Aromantic (love) story Tome 1 – Haruka Ono

aromantic-love-story-tome-1-1045689-264-432

Auteur: Haruka Ono
Editions: Akata
Date de publication: 3 Mai 2018
Nombres de pages: 199 
Prix: 6,99€
Synopsis: Futaba Kiryû, 32 ans, est autrice de mangas. Ce qu’elle adore par-dessus tout, c’est dessiner des shônen bien sociaux ! Le problème, c’est que ce genre ne marche plus du tout… Du coup, pour essayer de vraiment lancer sa carrière, son éditeur lui propose (impose ?) de s’essayer à un autre genre de shônen : le harem manga ! Gros hic : elle déteste ça, et surtout… elle ne s’intéresse pas du tout à l’amour. Bien malgré elle et agacée par l’injonction sociale qui impose aux femmes d’être forcément amoureuses, elle entame l’écriture d’un shônen manga romantique. Contre toute attente, le succès est immédiat, et la voilà condamnée à continuer de dessiner une série à laquelle, elle-même, elle ne comprend rien… Pour ne rien arranger, elle se retrouve très vite prise entre deux feux : d’un côté, la touchante vénération d’un assistant de douze ans son cadet, de l’autre, la séduction flamboyante d’un scénariste d’anime quadragénaire. Une situation cauchemardesque pour cette célibataire endurcie…

 

Mon avis

Je souhaiterai remercier les Editions Akata de m’avoir fait parvenir ce manga. Pour ma part c’est le premier manga qui traite de l’aromantisme et de l’aséxualité que j’ai lu et je dois dire que ça a été une belle découverte.
Nous allons faire la connaissance de Futaba Kiryu qui est une auteure de manga shonen, sous la proposition de son éditeur elle s’essaye à un autre genre de shonen: le harem manga. Chose à laquelle elle ne s’attendait pas, son manga est un véritable succès au point de se voir adapter en anime mais le problème est qu’elle déteste ce genre et qu’elle ne s’intéresse pas du tout à l’amour, elle n’a jamais éprouvé de sentiments amoureux pour qui que se soit. Du jour au lendemain, elle va se retrouver dans une situation qui va la mettre mal à l’aise car deux hommes vont s’interesser à elle, d’un côté nous aurons son jeune assistant qui à douze ans de moins qu’elle et de l’autre le scénariste de l’adaptation de son manga en anime qui a la quarantaine. Comment Futaba va t’elle se sortir de là?
L’intrigue de ce manga est pour le moins atypique et l’héroine l’est tout autant, on n’est loin des shojo traditionnel romantique à souhait, ici on en prend le contrepied. Nous avons notre personnage principal qui ne s’interesse pas à l’amour, qui est plutôt naive dans ce domaine et pourtant qui s’assume parfaitement malgrè les pression de la société, de ses amies, de sa famille. Son célibat est un choix, ce qui à parfois le don de décontenancer son entourage, elle adore son travail et si devoue corps et âme. Elle n’hésite pas à faire entendre sa voix quand il s’agit de son manga. C’est un personnage auquel on s’attache vraiment.
L’histoire est assez drole et décalée, il y a beaucoup d’humour des les premières pages. Les dessins sont très expréssifs et reflètent parfaitement les sentiments des personnages.
En conclusion, « Aromantic (love) story est un shojo original et plein de charme, les sujets abordés sont très intéressants. J’ai vraiment envie de connaitre la suite des aventures de Futaba Kiryu. Si vous voulez un shojo qui sorte des sentiers battus, je vous le recommande. 

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.

 

 

 

 

Publicités
CHRONIQUES

Game, Entre nos corps tome 1 – Mai Nishikata

« Mais entre lui et moi… ce n’est pas de l’amour. Tout ceci… n’est qu’un jeu. Le premier qui baisse sa garde… a perdu. »

 

game---entre-nos-corps,-tome-1-1036180-264-432

Auteur: Mai Nishikata
Editions: Akata
Date de publication: 8 Mars 2018
Nombres de pages: 192
Prix: 6.99€
Synopsis: Sayo Fujî, 27 ans, est cadre dans un cabinet comptable. Aussi brillante qu’efficace, elle subit le regard désapprobateur de la plupart des hommes qui l’entourent, qui la jalousent ou acceptent mal qu’une femme se consacre autant à sa carrière professionnelle. Sous ses dehors implacables, Fujî en souffre, comme elle souffre de la solitude qui régit son existence dans l’intimité. Mais l’arrivée d’un nouvel employé au sein de l’entreprise où elle travaille pourrait bien changer la donne. En effet, Ryôichi Kiriyama est à peine engagé qu’il propose à la jeune femme de coucher avec lui. D’abord choquée, Fujî finit par accepter de dépasser les limites d’une simple relation professionnelle, sans pour autant éprouver de sentiments à son égard. Commence alors un étrange jeu entre les deux collègues…

 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les Editions Akata pour l’envoi de ce tome et pour leur confiance. J’avais très envie de le lire car son titre et son résumé m’ont donné envie de découvrir cette histoire. Dans le manga, j’aime beaucoup le genre shojo mais je souhaitais lire quelque chose de plus mature et je dois dire que je n’ai pas été déçu de ma découverte. 
Dans ce manga, nous allons faire la connaissance de Sayo Fujî, une jeune femme de 27 ans qui est cadre dans un cabinet comptable. Elle se consacre entièrement à sa carrière ce qui n’est pas sans succiter de la jalousie ou de la désapprobation de la part de ses collègues masculin. Un jour, un nouvel employé est embauché, Ryôichi Kiriyama, il va proposé à Sayo de coucher avec lui, après quelques réticences, elle finit par accepter de dépassé le stade de la simple relation professionnelle sans pourtant éprouver des sentiments à son égard. A partir de ce moment là va se développer entre eux, un étrange jeu… Lequel des deux sera le vainqueur?
Des les premières pages le ton du manga est donné, nous ne sommes pas ici dans un shojo (manga généralement destiné à un public de jeune fille et dont le ou les personnages principaux sont en primaire, au collège ou encore au lycée), ici nous sommes dans un josei (manga généralement destiné à un public féminin adulte et les personnages principaux sont déjà dans la vie active). Ce manga n’est donc pas à mettre entre toutes les mains, les dessins y sont plus explicites que dans un shojo et les sujets abordés y sont plus complexes.
La mangaka Mai Nishikata, nous offre ici des dessins très beaux, originaux et remplis de douceur. L’érotisme y est présent, certaines scènes sont explicites mais ce n’est absolument pas vulgaire à regarder, au contraire les dessins sont emprunt d’une certaine poesie.
Les personnages principaux ont des personnalités et des caractères bien trempés, nous avons d’un côté Sayo qui est une bourreau de travail, même quand elle n’y est pas physiquement et qu’elle s’autorise des moment de détente avec son amant, elle prend la peine de répondre au téléphone. Sa seule priorité dans la vie c’est son travail. C’est une femme indépendante et ambitieuse mais qui n’en reste pas moins une femme qui à des besoins et des désirs. On sent au fil des pages que la solitude la pèse même si elle a du mal à se l’avouer. De l’autre côté, il y a Kiriyama qui est un bel homme froid et séducteur dont on ne connait pas vraiment les intentions. J’espère qu’on en sera un peu plus sur lui dans les prochains tomes. 
En conclusion, « Game entre les corps tome1 » est une belle entrée en matière, le ton est donné. J’ai très envie de découvrir la suite pour savoir qui finira par sortir vainqueur de ce jeu sensuel et tentateur qui s’est installé entre eux, qui de Sayo ou Kiriyama baissera ces barrières en premier? Un début plutôt prometteur qui sait mettre le lecteur en haleine. 

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.