CHRONIQUES

Mes voisins les Goolz: Sale nuit pour les terreurs – Gary Ghislain

« Qu’est ce qu’on risquerait en se liant d’amitié avec nos nouveaux voisins?

Je vous invite donc à venir découvrir avec moi la famille Goolz »

136401_couverture_Hres_0

Auteur: Gary Ghislain
Editions: Seuil
Date de publication: 1 Février 2018
Nombres de pages: 272
Prix: 12.90€
Synopsis: Quand Frank Goolz et ses filles, Ilona et Suzie, emménagent dans la maison voisine, Harold espère simplement que sa vie va devenir plus amusante. Mais chez les Goolz, des lampes s’allument sans raison et les objets bougent tout seuls… Et lorsque Ilona lui confie la Pierre des Morts, un objet magique très puissant, Harold sait que rien ne sera plus comme avant. Mais attention ! Mal utilisée, la Pierre peut se révéler très dangereuse. Et justement, les terreurs de l’école commencent à disparaître…

 

Mon avis

Je souhaite tout d’abord dire un grand merci aux Editions Seuil qui m’ont très gentiment fait parvenir ce roman. Sa couverture et son résumé m’ont tout de suite attirés et m’ont donnés envie de le découvrir ainsi que la plume de son auteur Gary Ghislain et j’ai passé un très bon moment de lecture pour tout vous dire je l’ai dévoré en une soirée.
Nous allons suivre ici Harold, un jeune adolescent en fauteuil roulant à cause d’un accident survenu quand il avait 7 ans et qu’il venait d’emménager aux Etats-Unis, dans le Maine depuis l’Angletterre. Un jour, une nouvelle famille vient s’installer dans la maison d’à côté, c’est là qu’il va faire la connaissance de la famille Goolz, Ilona est du même âge qu’Harold et Suzie est un peu plus jeune, leur père est un auteur à succès de roman d’horreur. Très vite Harold va constater qu’il se passe des choses étranges dans la maison des Goolz et pour ne rien arranger, Ilona va lui confier la « Pierre des morts » un objet magique très puissant et à partir de ce moment là la vie d’Harold ne sera plus jamais la même…
La plume de Gary Ghislain est très immersive, fluide et agréable. On rentre rapidement dans l’histoire et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on a pas le temps de s’ennuyer. L’histoire est captivante, plus on avance dans le récit et plus on veut en savoir davantage. 
Les personnages sont attachants et ne manquent pas de personnalités, le personnage d’Harold qui malgré son handicap fait preuve d’un courage exemplaire, il est déterminé et toujours prêt à aider les personnes qu’il aime. Même si ce n’est pas toujours rose pour lui car il se fait harceler par les terreurs collège depuis l’arrivée de ses nouvelles voisines, il se sent plus fort que jamais. La mère d’Harold est très protectrice avec son fils parfois peut-être un peu trop, depuis l’arrivée de la famille Goolz, elle constate que son fils change et ce n’est pas sans l’inquiéter mais une chose est sur elle aime son fils et fera tout pour qu’il soit heureux.  Ilona est l’ainée de la fratrie Goolz, elle est celle qui a le plus les pieds sur terre, elle n’hésite pas à prendre des décisions qui peuvent parfois être dangereuses dans le but de proteger les siens, c’est une personne réfléchie qui n’hésite pas à calmer son père et sa petite soeur quand ils vont trop loin dans leurs expèriences. Suzie, quand à elle est la rebelle de la fratrie elle n’écoute personne et n’en fait qu’à sa tête, elle n’hésite pas à prendre des risques inconsidérées par arriver à ses fins à l’inverse de sa soeur, elle est impulsive et va agir sans réfléchir aux conséquences de ses actes. Leur père, Franck est quelqu’un d’assez atypique, il adore faire des expèriences qui peuvent parfois le mettre sa famille ou lui dans une situation délicate, il est parfois moins matures que ses filles mais il n’hésite pas à se mettre en dangers quand il s’agit de les protéger. C’est un homme de terrain, tout ce qui tient du mystère, de l’étrange le passionne.  
En conclusion, « Mes voisins les Goolz: Sale nuit pour les terreurs » est un roman où se mèle suspence et paranormal. L’action est au rendez-vous, les personnages ne manquent pas d’originalité. J’ai passé un très bon moment de lecture et je n’hésiterai pas à lire le tome 2 quand il sortira car j’ai très envie de connaitre la suite. Gary Ghislain sait nous tenir en haleine, ça a été un réel plaisir pour moi de découvrir cet auteur. L’univers qu’il a crée est intéressant, je ne peux que vous inviter à le découvrir, vous ne serez pas déçu.
C’est un coup de coeur. 

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.

 

 

Publicités
CHRONIQUES

Presque Minuit – Anthony Yno Combrexelle

« Six orphelins, une ville en danger ! »

51fBvRLRhVL._SX195_

Auteur: Anthony Yno Combrexelle
Editions: 404 Editions
Parution: 25/01/2018
Nombres de pages: 352
Prix: 16.00€
Synopsis: Paris, 1889. Six orphelins en cavale, devenus gamins des rues par la force des événements, volent et détroussent les passants. Alors que l’Exposition universelle débute, ils font l’erreur de dérober le mauvais objet aux mauvaises personnes. Leurs mésaventures aux quatre coins de la ville les amèneront à découvrir les secrets d’un monde magique où s’affrontent créatures mythologiques, sorcières et terrifiants ennemis mécaniques. Plus que jamais, Moignon, Allumette, Bègue, Morve, Boiteux et Pleurs devront se battre pour sauver leur vie et celle des habitants de la capitale.

 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercie les Editions 404 pour m’avoir envoyé ce roman. Ils ont fait un superbe travail d’édition sur ce livre autant sur sa couverture que je trouve magnifique mais aussi pour la mise en page notamment en début de chapitre. J’ai vraiment adoré cette histoire d’une grande créativité
Nous allons suivre ici, dans le Paris de 1889, lors de l’exposition universelle six orphelins : Moignon, Allumette, Bègue, Morve, Boiteux et Pleurs qui pour pouvoir survivre et gagner de quoi manger volent les passants. Un jour, ils font l’erreur de voler un objet d’une grande importance à des personnes qui n’ont pas du tout de bonnes intentions. De là, les six orphelins vont découvrir les secrets d’un monde qu’ils n’imaginaient même pas et vont devoir tout faire pour sauver leurs peaux ainsi que celles des habitants de la capitale. Nous allons suivre leurs aventures aux quatre coins de Paris et je peux vous dire que l’on n’a pas le temps de s’ennuyer.
Presque Minuit est le premier roman d’Anthony Yno Combrexelle, qui s’est fait découvrir grâce à la plateforme d’écriture des Editions 404 : 404 Factory lancé en octobre 2016, chaque année cette plateforme récompense un auteur par le Grand Prix 404 Factory. Anthony Yno Combrexelle est le lauréat de l’édition 2017.
La plume d’Anthony Yno Combrexelle est agréable, fluide, addictive même. On est tout de suite plongé dans cet univers et les descriptions sont très bien faites et stimulent vraiment l’imagination du lecteur. Les chapitres sont assez courts, ce qui donne un bon rythme au récit. Il s’agit d’une histoire Steam punk d’une grande créativité, le vocabulaire loin d’être complexe est riche et varié ce qui en fait atout supplémentaire et contribue davantage à l’immersion dans cette histoire aussi passionnante que captivante. J’ai beaucoup aimé l’alternance entre passé et présent, à aucun moment je ne me suis perdue dans ma lecture et ces flashbacks n’enrichissent que mieux l’histoire.
Les personnages sont attachants aussi bien pour leurs qualités que pour leurs défauts, ils sont là les uns pour les autres et s’entraident au quotidien. Cette fraternité qui les unis m’a touché. Ce livre nous offrent un véritable voyage dans le temps dans le Paris de 1889 en pleine Exposition Universelle. L’intrigue est bien construite, on va de suspense en suspense, l’action est au rendez-vous et plus on avance dans le récit plus la tension monte d’un cran, on est vraiment happé par l’histoire jusqu’à la fin.
En conclusion, « Presque Minuit » d’Anthony Yno Combrexelle a été pour moi une excellente lecture que je ne peux que vous recommander. Si vous aimez les histoires Steam punk avec un côté un peu sombre ou que vous n’êtes pas familier avec ce genre et que vous souhaitez le découvrir, allez-y foncez ! Félicitations à Anthony Yno Combrexelle pour son premier roman très réussi.
Pour moi c’est un coup de cœur.

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.

 

 

CHRONIQUES

Le Pacte d’Emma – Nine Gorman

i »Je pensais qu’en me lançant dans ce pacte je risquais seulement ma vie, mais c’est ma raison qui est en train de s’envoler. »

le-pacte-d-emma-955481-264-432

Auteur: Nine Gorman
Editions: Albin Michel
Parution: 2 Novembre 2017
Nombres de pages: 400 pages
Prix: 16.90€
Synopsis: Emma, 21 ans, est atteinte d’une maladie neurodégénérative rare et incurable. Dans plusieurs années, la maladie aura tellement affecté son système nerveux qu’elle ne sera plus elle-même. Elle décide alors, à la fin de ses études, de prendre un nouveau départ à New York, avec son frère, afin de profiter de la vie avant que la maladie ne l’ait rattrapée complètement. Mais une rencontre inattendue va venir bouleverser tous ses plans. Et si finalement elle pouvait contrer la maladie ? Et si finalement elle n’allait pas mourir ? Emma fera alors le choix de survivre, au prix d’un pacte des plus sanguinaires. Mais au fond, peut-elle réellement faire confiance à cet homme qui ne semble plus avoir une once d’humanité en lui ? Et vous, à sa place, que seriez-vous réellement prêt à faire pour ne pas mourir ?

 

Mon avis

J’ai fais la connaissance de ce roman quand Nine Gorman a posté une video « teaser » du Pacte d’Emma sur sa chaîne Youtube à l’été 2017, autant vous dire que j’ai tout de suite été emballé. Puis j’ai eu l’occassion de participer à un concours organisé par Nine Gorman et les éditions Albin Michel et jai eu l’immense privilège de remporter un dossier confidentiel d’Anderson Corporation où y était inclus le roman. Autant vous dire que dés sa réception, je me suis jetée dessus et je l’ai dévoré en une journée. Les éditions Albin Michel ont fait un très bon travail d’édition sur ce roman, j’adore la couverture.
Nous allons suivre dans ce roman, une jeune fille de 21 ans, Emma, elle est atteinte du syndrome de Beckyngton, une maladie neurodégénérative; se sachant comdanné, elle décide de partir vivre à New-York avec son frère Jonathan pour profiter du temps qu’il lui reste à vivre et le vivre le plus normalement possible. Pour cela, elle se décide à postuler pour un poste d’assistante dans l’entreprise Anderson Corporation, diriger par le célèbre Andrew Anderson. Cette rencontre va boulerver sa vie à un point qu’elle n’aurait jamais imaginé. Pour découvrir le reste de l’histoire, il va falloir que vous lissiez le livre mais avouez que je vous ai mis l’eau à la bouche ;-).
La plume de Nine Gorman est fluide, addictive, quand on commence cette histoire on ne peut plus la lacher. On est tout de suite pris par cet univers que Nine met parfaitement en place dans ce premier tome, à chaque page on a qu’une envie c’est de découvrir la suite. Je n’étais pas une lectrice de son roman sur Wattpad et même à l’annonce de sa publication j’ai préféré attendre sa sortie pour le découvrir en intégralité et dans sa version définitive et autant vous dire que je n’ai absolument pas été déçue de cette merveilleuse découverte littéraire.
Je me suis vraiment attachée aux personnages. Nous avons tout d’abord Emma, le personnage principal, elle est parfaitement consciente de l’épée de Damoclès qui plane au dessus d’elle, sa fragilité et sa naiveté  et même son inexpèrience en font un personnage assez réaliste. Je n’ai pas pu m’empêcher de ressentir de l’empathie pour elle, ses réactions avec Andrew, Matthew ou même Nathan sont parfois assez contradictoire mais elle qui était d’un naturel assez solitaire avant son emménagement à New-York et soudain le centre de toutes les attentions, on la sent de temps en temps quelque peu dépassé par les évènements. Malgré ces quelques petit défauts qu’on lui pardonne facilement, on ne peut s’empêcher d’avoir envie de la protéger. Elle est très proche de son frère Jonathan, on sent entre eux un amour fraternel sincère et pur, il est toujours là pour sa soeur et s’inquiète beaucoup pour elle.
Ensuite, nous allons parler des frères Anderson, tout d’abord Andrew, c’est le parfait patron d’entreprise, beau, riche, jeune, ambitieux, qui fait craquer toutes les filles autour de lui mais qui est aussi très charismatique et mystèrieux et on ne peut s’empêcher de succomber à son charme même si cela fait très cliché, ça ne m’a absolument déranger au contraire j’en redemande, parlons à present de son frère Matthew, il est gentil, sympathique, très avenant et se dévoile plus que son frère mais ne dit-on pas qu’il ne faut jamais se fier aux apparences? Enfin nous avons, Nathan, qui ami de Matthew et célèbre chanteur dans un groupe de rock, il est celui qui ne se prend jamais la tête et dont la devise est : on ne vit qu’une fois. Il a toujours une blague à sortir pour détendre l’atmosphère et est un ami fidèle sur qui on peut compter. 
Enfin, nous finirons ce petit tour d’horizon des personnages avec Rebecca, c’est grâce à un forum sur internet qu’Emma et elles vont faire connaissance et le feeling va très bien passer entre les deux jeunes femmes. C’est elle qui va proposer à Emma de venir emménager à New York. Très vite, elles vont se lier d’une amitié très forte qui sera une sorte de bouée de sauvetage pour Emma dans ses mauvais moments et nous finirons par Becky, c’est le surnom que donne Emma à sa maladie, on peut presque la considèrer comme un personnage à part entière tant elle est présente tout à long du roman, vous en apprendrez plus sur elle au fil de l’histoire. Personnellement, je la déteste.
En conclusion, c’est une lecture addictive, prenante, envoûtante même, qui sera vous entraîner dans son univers, dans ses personnages. Nine Gorman a réussie avec brillo à nous faire aimer son roman, qui n’est en plus que le premier tome de sa saga. Elle en rêvait et elle l’a fait. Félicitations Nine. Que dire de la fin du roman sinon que ça nous laisse juste la très forte envie de lire le deuxième tome qui sortira courant de cette année 2018. Si vous aimez la romance, les histoires de vampires ou que vous êtes juste curieux de connaître la plume de Nine Gorman alors ne passez pas à coté du Pacte D’Emma. Ce roman est pour moi, un énorme coup de cœur et je ne peux que vous le recommandez à 1000% tellement que j’ai aimé cette histoire.

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.

CHRONIQUES

Sirius – Stéphane Servant

« Un jour peut-être, les hommes s’étaient crus différents. Parce que tout leur appartenait. Parce qu’ils avaient le pouvoir de vie et de mort sur les autres espèces. Mais à présent, à présent, ils étaient nus et grelottants, comme aux premiers jours du monde »

51-HQ03inpL._SX195_

Auteur: Stéphane Servant
Editions: Editions du Rouergue
Parution: 23 Aôut 2017
Nombres de pages: 480
Prix: 16,50€
Synopsis: Alors que le monde se meurt, Avril, une jeune fille, tente tant bien que mal d’élever son petit frère, Kid. Réfugiés au coeur d’une forêt, ils se tiennent à l’écart des villes et de la folie des hommes… jusqu’au jour où le mystérieux passé d’Avril les jette brutalement sur la route. Pourchassés, il leur faut maintenant survivre dans cet univers livre au chaos et à la sauvagerie. Mais sur leur chemin, une rencontre va tout bouleverser : Sirius. Avec ce road trip post-apocalyptique, Stéphane Servant signe un grand roman d’aventure, brut et haletant.

 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier très chaleureusement les Editions du Rouergue de m’avoir fait parvenir ce roman. Cela faisait un moment que j’avais envie de le lire, sa couverture et son résumé m’intriguaient fortement, je me suis donc lancée dans cette lecture et je dois dire que je n’ai pas été déçue du voyage.
Nous allons dans ce roman retrouver Avril, une jeune adolescente qui tente d’élever son petit frère Kid. Ils vivent tous les deux isolés dans une cabane perchée dans un arbre mais un beau jour ils vont devoir fuir un passé qu’ils pensaient derrière eux et partir en direction de la Montagne où la vie y serait plus paisible.
Sirius n’est pas un roman pour adolescent où les personnages sont chouchoutés au contraire c’est un roman particulièrement dur. Avril et Kid ne seront pas épargnés.
On s’attache aux personnages, que l’on apprend à connaitre tout au long du récit, on fait face à leurs cruautés et à leurs défauts mais aussi à leurs courages et ils leurs en faudra pour atteindre leur objectif aussi difficile soit-il car l’envie de tout abandonner et le désespoir seront souvent présent même si les moments d’espoir seront parfois présents.
Stéphane Servant nous propose ici des personnages vrais, authentiques et d’ailleurs la relation qu’entretiennent Avril et Kid m’a beaucoup ému et bouleversé, tant on sent l’affection et l’attachement qu’ils se portent. Les animaux ont aussi une place importante ici et je trouve que cela ajoute une force à cette histoire.
Ce roman, on prend plaisir à le lire, on le savoure. Le rythme de lecture est assez lent mais cela ne m’a absolument pas gêné, tant je me suis délectée de ce récit. L’auteur a une plume assez poétique qui est un vrai régal.
Dans ce road-trip, on fait face à la cruauté des hommes avec beaucoup de crainte et de peur mais tout au long du récit, les descriptions qui sont faites des paysages et de la nature, le sont avec tellement de poésie, que l’on se plonge encore davantage dans cet univers.
Sirius est un roman, qui soulève beaucoup d’interrogations par rapport à notre condition d’être humain et nous montre que l’on est capable du meilleur mais aussi du pire.
En conclusion, je dirai que ce roman est pour moi une vraie pépite. Mon premier coup de cœur de cette année 2018. Je découvrais pour la première fois Stéphane Servant et je suis tentée de lire d’autres de ces romans, tellement que j’ai adoré sa plume. J’ai aimé l’originalité dans la numérotation des chapitres où l’on commence par le dernier et plus on avance dans l’histoire plus on s’approche du premier. Si vous aimez les romans post-apocalyptique, les dystopies avec beaucoup de poésie et d’émotions vous ne serez pas déçu. Je ne peux vous dire qu’une chose, laissez vous tenter ne passez pas à côté de ce petit bijou.

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.

 

CHRONIQUES

La véritable histoire de Noël – Marko Leino

« Le lecteur de La Véritable Histoire de Noël n’a nul besoin d’être un fanatique de Noël, ni même de croire au Père Noël. Ce livre est dédié à tous ceux qui croient à l’amour du prochain et au désintéressement 365 jours par an. »

 

cvt_La-veritable-histoire-de-Nol_1264

Auteur: Marko Leino
Editions: Michel Lafon
Parution: 13 Novembre 2014
Nombres de pages: 299
Prix: 14.95€
Synopsis: Au cœur de la Laponie, pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter.
Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël.
Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement au cœur de cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes.

Mon avis

J’ai fais la connaissance de ce livre, grâce à booktube pendant l’hiver 2016/2017 et je me suis decidée à le lire pendant le mois de décembre 2017. Les fêtes de fin d’années sont la période idéale pour le lire et comment vous dire que ce livre ne m’a pas laissé indifférente.
Nous allons suivre ici Nicolas Pukki, un petit garçon qui du jour au lendemain le soir de Noël se retrouve orphelin, il perd d’un coup son père, sa mère et sa petite soeur que la mer glaciale de Laponie lui a arraché. Le village de Korvajoki va malgré la misère de chacune des familles qui le compose aider ce petit garçon, ainsi en est décidé par le conseil du village, Nicolas passera un an dans chaque famille et en changera le jour de Noël jusqu’à ce qu’il soit assez grand pour se débrouiller tout seul. Pour remercier chaque famille l’ayant accueilli, il décide de sculpter des jouets en bois qu’il offrira chaque Noël aux enfants, d’années en années cela deviendra pour lui une veritable passion qui se transformera vite en tradition qu’il voudra perpétrer au fil des ans.
Le mois de décembre est idéal pour lire ce conte qui nous plonge avec délice et émerveillement dans la naissance d’une des plus belles légendes, celle du Père Noël!
Ce livre a une lecture très originale, comportant 24 chapitres il fait office de calendrier de l’avent livresque, un chapitre par jour à compter du 1er décembre et ce jusqu’à la veille de Noêl le 24 décembre. C’est pour ma part ce que j’ai fais mais rien ne vous empêche de le lire d’une traite si vous le souhaitez.
La lecture est fluide, agréable et j’ai beaucoup adoré l’univers. Ce livre nous plonge littéralement au coeur de la Laponie tel que l’on se l’imagine et l’émerveillement est au rendez-vous.
Cette histoire n’est pas simplement pleines de bons sentiments, joyeuse, mignonne… Elle est beaucoup plus que ça, elle nous fait passé par tout un panel d’émotions car dans la vie de Nicolas, il y a aussi des moments rudes et difficiles. C’est ce qui la force de cette histoire, elle ne laisse pas le lecteur indifférent. J’ai été touché par ce conte.
En conclusion, « La véritable histoire de Noël » est pour le dernier coup de coeur de cette année 2017, ce livre est une véritable pépite et je ne peux que vous le recommandez. Si vous souhaitez vous plonger dans la magie de Noël, ce conte est fait pour vous. Il fait vraiment du bien et a enchanté mon mois de décembre. 

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.