CHRONIQUES

Ceux qui s’aiment – Coralie Raphael

51L+iH1V-JL

Auteur: Coralie Raphael
Editions: Librinova
Parution: 2 Octobre 2017
Nombres de pages: 67
Prix: 10.90€
Synopsis: Un peu de tendresse dans ce monde de brute ? C’est ce que nous propose Coralie Raphael dans ce recueil de onze nouvelles autour de « Ceux qui s’aiment » et des sentiments. Des histoires d’amour de jeunesse, d’amour impossible, d’amour rêvé, d’amour retrouvé… pour oublier un temps les soucis et se rappeler avec délice ce que la vie peut offrir de mieux !
Mieux qu’un livre, un remède anti-coup de blues !

 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier très chaleureusement Coralie Raphael de m’avoir fait parvenir ce livre. J’ai tout de suite été séduite pas sa couverture et son titre. Ensuite son résumé n’a fait que confirmer mon envie de découvrir ce recueil de nouvelles et son auteure et je n’ai pas été déçue de ma lecture.
Nous allons découvrir ici un recueil de onze nouvelles, qui ont toutes pour thème l’amour mais pas n’importe quel amour, celui qui est plus fort que tout, qui peut faire face dans les moments difficiles de notre vie, celui qui grandit jour après jour ou encore celui qui fait battre notre cœur comme jamais et nous fait connaitre une vague d’émotions indescriptible. Comme vous l’aurez sans doute compris ici nous parlons du véritable amour avec un grand A.
Dans ce recueil de nouvelles très court, à peine 70 pages, nous voyagerons au fil des nouvelles, dans l’amour dans toute sa diversité, elle se lisent très vites et ne laissent pas le lecteur indifférent.
La plume de Coralie Raphael est touchante, émouvante, fluide, on prend beaucoup de plaisir à lire ce recueil, je n’ai pas vu le temps passé. Je n’ai pas pour habitude de lire des recueils de nouvelles et je dois dire que j’avais tords, j’ai apprécié dans ce recueil toutes les nouvelles, l’écriture va droit au but, elle est claire, concise, simple, ce qui est en fait une vraie valeur ajoutée.
En conclusion, je vous recommande chaudement de lire ce recueil, j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire. Félicitations Coralie, votre écriture est très prometteuse et j’espère qu’à l’avenir vous irez loin, ce recueil montre avec brillo votre talent. Si vous êtes amateur de nouvelles ou de romance, voir même des deux. Ne passez pas à coté de ce livre. Vous ne pouvez qu’être conquis. Foncez !

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.

Publicités
CHRONIQUES

Rêver n’est pas un vilain défaut – Carole Cerruti

« Quoi que vous rêviez d’entreprendre, commencez-le.

L’audace a du génie, du pouvoir et de la magie. » Goethe 

1540-1

Auteur: Carole Cerruti
Editions: City
Parution: 24 Janvier 2018
Nombres de pages: 320
Prix: 17.50€
Synopsis: À bientôt trente ans, Elisabeth a des rêves plein la tête. Elle aimerait être écrivain, voudrait être un peu moins enrobée et ne plus être l’éternelle célibataire que l’on regarde avec pitié. Mais voilà, elle fait partie des femmes qui passent inaperçues.Trop c’est trop ! Invitée à la soirée de gala des anciens étudiants (qu’elle n’a pas revu depuis dix ans), elle décide qu’elle n’ira pas toute seule pour ne pas subir les moqueries de ses anciennes camarades. Il lui faut un petit ami, et vite. La seule solution ? Engager un acteur !Mauvaise idée… L’homme est bien trop séduisant, charismatique et arrogant pour que leur couple soit crédible. Pour une fois, le destin n’aurait-il pas pu lui donner un petit coup de pouce ? Mais Elisabeth doit faire avec. D’ailleurs, qu’est-ce qui pourrait bien déraper ?

 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier très chaleureusement les éditions City pour l’envoi de ce roman. J’ai fais la connaissance de ce livre sur Twitter, sur le compte même de son auteure Carole Cerruti, j’ai tout de suite été attiré par sa couverture et ensuite par son résumé et je n’ai pas du tout été déçue par cette belle découverte livresque.
Dans ce roman, nous allons suivre Elisabeth dites « Liz » qui est une jeune femme de 29 ans vivant à New-York, elle travaille dans une librairie ayant abandonnée par choix ses études d’avocat car celà ne lui correspondait pas. Elle se retrouve un jour invitée à la soirée de gala des anciens d’étudiants de son lycée en Angleterre, qu’elle n’a pas revue depuis 10 ans, ne voulant pas y aller seule pour ne pas que ces anciens camarades de classe se moque d’elle, Liz décide d’engager un acteur pour qu’il se fasse passer pour son petit ami mais comme vous le savez, rien dans la vie ne se passe jamais comme on l’avait prévu et la vie peut nous réserver bien des surprises…
Autant vous le dire tout de suite, j’ai vraiment adoré cette histoire et ses personnages, la plume de Carole Cerruti est fluide, agréable et inmersive, on est très vite plongé dans cette histoire où à chaque page on a envie de connaitre la suite. Je suis passée du rire aux larmes pendant cette lecture, qui ne m’a pas laissé indifférente.
Parlons maintenant des personnages, j’ai réussi sans difficulté à m’attacher à eux, notamment à Liz, où certains côtés de sa personnalité m’ont fait penser à moi, elle manque cruellement de confiance en elle, elle croit qu’elle ne sera jamais capable d’intérresser quelqu’un et qu’elle n’est pas à la hauteur pour réaliser son rêve de devenir un jour écrivain, au cours de l’histoire on va la voir évoluer et prendre du caractère et à sa grand-mère qui est du bienveillance et d’une gentillesse, on ne peut que rêver d’avoir pareil grand-mère. Damon est le bel acteur par excellence, connu et surtout très arrogant, il va accepter ce job parce qu’il a besoin d’argent mais il ne faut jamais se fier à ses premières impréssions…  Sa meilleure amie, Kathleen, est l’amie sur qui on peut toujours compter, qui est un peu « folle » par moment mais qu’on aime quand même. 
En conclusion, Carole Cerruti signe ici son premier roman et je dois dire qu’il est très reussi. J’ai été touché par son histoire et ses personnages. Si vous aimez les romances qui mêlent amour, humour, difficultés (y en faut bien un peu sinon c’est pas drôle) et passé par différentes émotions au cours de votre lecture, c’est le livre qu’il vous faut. Rêver n’est pas un vilain défaut est une très jolie comédie romantique. Alors, ne passez pas à côté, ce roman vaut vraiment le détour.
Pour moi c’est un coup de coeur.

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.

 

CHRONIQUES

Nos étoiles contraires – John Green

« Tu m’as offert une éternité dans un nombre de jours limités, et j’en suis heureuse. »

Nos étoiles contraires

Auteur: John Green
Editions: Nathan
Parution: 21 Février 2013 
Nombre de pages: 336
Prix: 16.95€
Synopsis: Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie. 

 

Mon avis

Pour certaines personnes, cela semblera peut-être fou mais je n’ai lu « Nos étoiles contraires » que cette année et je dois dire que j’ai pris une claque monumentale en le lisant. J’en avais tellement entendu parler depuis des années que je ne pouvais pas ne pas le lire, je ne sais pas pourquoi je ne l’ai pas lu avant mais je ne regrette absolument pas. Ce livre est un petit bijou.
Nous allons suivre ici Hazel Grace, une adolescente de 16 ans, qui nous pourrions croire croque la vie à pleine dents mais ce n’est malheureusement pas le cas car elle est atteinte d’un cancer de la thyroïde qu’on lui a diagnostiqué à l’âge de 13 ans. Depuis sa vie a considérablement changé, elle ne va plus à l’école, sa vie sociale est quasiment inexistante  et ses seules occupations sont la lecture et les réunions de cancéreux auxquelles elle se rend chaque semaine, essentiellement pour faire plaisir à sa mère. Au cours de ces réunions animées par Patrick, un ancien cancéreux qui s’en est sorti, elle va faire la connaissance d’Augustus, qui est venu soutenir son meilleur ami Isaac lors d’une de ses réunions. Isaac, lui souffre d’un cancer de l’œil et risque à tout moment de devenir aveugle.  Hazel Grace va aussitôt être attiré par les beaux yeux bleus d’Augustus, ce dernier souffre d’un ostéosarcome, il est amputé d’une jambe. Entre eux, le courant passe aussitôt. Mais Hazel Grace, se sachant en sursis, se considère comme une grenade qui peut tout détruire sur son passage et à peur de faire du mal aux gens qui l’entourent, Augustus lui est en réémission et a encore certainement de nombreuses années à vivre, pourtant ces deux là vont vivre une relation intense et émouvante, ensemble dans leurs combats contre la maladie.
Ce roman est avant tout l’histoire de deux adolescents qui tentent tant bien que mal de vivre avec leurs espérances mais aussi leurs peurs. C’est difficile pour eux de pouvoir se projeter dans l’avenir, sachant qu’ils ne savent pas s’ils seront encore là demain. Pourtant ils vont s’autoriser à vivre des choses ensembles, à faire des projets et tenter malgré la maladie de vivre leur adolescence le plus normalement possible. 
Cette histoire est très touchante, je suis passé du rire aux larmes plusieurs fois, la plume de John Green est immersive, elle prend aux tripes et on ne peut que s’attacher à ses personnages courageux fasse à la maladie. Même si on angoisse à chaque page de les voir mourir, j’ai pris plaisir à les accompagner dans leurs quotidiens en dents de scie.
Nous avons d’un côté, Hazel Grace qui est très touchante et qui ne supporte pas l’idée de faire souffrir les personnes qu’elle aime et de l’autre Augustus qui prend la vie du bon côté, qui est toujours de bonne humeur et qui arrive à transmette toute cette joie autour de lui.
Ce livre parle certes de la maladie et bien qu’elle y soit omniprésente, on y parle aussi d’amour, d’espoir, de rêves, de courage et surtout de vivre. Hazel Grace et Augustus, nous donnent ici une très belle leçon de vie car cela nous prouvent que malgré cette épée de Damoclès qui plane au dessus d’eux, ils restent des être humains à part entière et qu’ils veulent mener leurs vies comme ils l’entendent sans forcement craindre le lendemain.
En conclusion, je dirai que c’est un roman riche en émotions, l’auteur m’a fait passé par une multitude de sentiments contradictoires. Malgré la difficulté du thème abordé , je ne pouvais m’empêcher de tourner les pages sans pouvoir m’arrêter une seule seconde. C’est une histoire tellement prenante que je voulais toujours en savoir plus. Ce livre n’est pas simplement un livre qui s’adresse aux adolescents car le sujet abordé nous parle à tous âges et les leçons de vie qui en émergent également. Pour moi ce roman a été un coup de cœur. Je ne peux que vous le recommander à 100% que dis-je à 1000%.

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.

  
CHRONIQUES

Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi – Juliette Bonte

mon-ex,-sa-copine,-mon-faux-mec-et-moi-846544-264-432

Auteur: Juliette Bonte
Editions: Harlequin
Parution: 16 Novembre 2016
Nombre de pages: 352
Prix (format poche): 6.90€
Synopsis: Chloé Martin est la « pire conseillère en voyages du monde ». Gaffeuse et malchanceuse chronique, elle reste cependant une optimiste invétérée. Pourtant, lorsque son patron lui « offre » un séjour professionnel en Savoie, les choses ne s’annoncent pas sous les meilleurs auspices : hôtel miteux, verglas, et surtout rencontre avec son ex qui lui annonce qu’il est fiancé à la bombe atomique avec qui il l’a trompée. Pour ne rien arranger, Chloé est désormais complètement dépendante du bon vouloir du passager avec qui elle a failli se battre dans le train, Nick, qui a ensuite eu la gentillesse – ou la cruauté  ? – de la sortir d’une situation très gênante avec son ex en se faisant passer pour son compagnon. En théorie, ce séjour commence donc plutôt mal. Mais en pratique, lorsque, comme Chloé, on sait voir le verre (de bière) à moitié plein, l’horizon finit toujours par se dégager. Et il se pourrait même que l’amour fasse partie du voyage.

 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Harlequin via NetGalley pour m’avoir permis de lire ce roman.
Cette romance colle parfaitement à l’ambiance du moment, le mois de décembre et les fêtes de fin d’année. C’est le genre d’histoire que l’on prend plaisir à lire, au chaud sous un plaid et une tasse de thé à portée de main. J’ai apprécie ce roman, c’est agréable à lire, pleins d’humour et de situations plus cocasse les unes que les autres. J’ai souvent ri durant ma lecture.
Nous allons retrouver ici, Chloé qui est conseillère dans une agence de voyages parisienne spécialisé dans les voyages de luxe et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle n’est pas la plus douée dans son domaine, je dirai même que c’est la pire conseillère de son agence et pour ne pas arranger les choses, elle n’est pas très ponctuelle et plutôt menteuse sur les bords. Un jour, lors d’un concours interne récompensant le meilleur conseiller du mois, son patron va la sélectionner. Chloé se voit déjà au soleil, sur une plage paradisiaque à siroter des cocktails mais elle va rapidement déchanter quand son patron lui indique qu’elle partira plusieurs jours en Savoie et pour couronner le tout, son départ se fera le jour de Noël. Et à partir de la les problèmes ne vont cesser de s’enchaîner… Un homme va lui prendre sa place dans le train, elle arrive à la station en pensant qu’elle va séjourner dans un hôtel de luxe mais elle se retrouve dans un hôtel miteux et pour ne rien arranger elle va croiser son ex fiancé Valentin, en compagnie de sa nouvelle copine Emilie avec qui il l’avait trompé. Pour ne pas perdre la face devant eux, elle va leurs faire croire qu’elle est venu elle aussi ici en vacances avec son petit copain et comme pour ne rien arranger celui qui va se faire passé pour son petit ami n’est autre que l’homme qui a refusé de lui laisser sa place dans le train, un dénommer Nick. Comment Chloé va t’elle se sortir de cette situation?
Chloé m’a beaucoup fait rire, on ne peut que s’attacher à ce personnage. Elle fait partie de ses filles qui sont pleines de bonnes volontés, qui veulent bien faire mais qui font tout de travers, une sorte de Pierre Richard au féminin. Elle est gaffeuse, amusante et elle a aussi ses défauts comme le mensonge mais on ne peut que s’identifier à ce personnage, qui est comme vous et moi, ce n’est pas la fille parfaite mais malgré ces défauts on ne peut pas s’empêcher de l’aimer et d’avoir de la compassion pour elle.
Quant aux personnages secondaires, Nick est l’homme mystérieux par excellence, il passe du chaud au froid en un rien de temps, il peut être très froid voir même arrogant et à la fois quelqu’un de doux et d’attentionné .Plus on avance dans l’histoire et plus on a envie d’en savoir davantage sur lui. Valentin et Emilie sont un couple assez particulier, d’un coté nous avons Valentin qui ne voit pas se qui se passe autour de lui et Emilie, c’est la fille que l’on ne peut pas s’empêcher de détester, Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas vous spoiler.
En conclusion, je dirai que si vous aimez la romance et qui se passe durant les fêtes de fin d’années ce roman est fait pour vous. C’est la première fois que je lisais un roman de Juliette Bonte et je dois dire que je n’ai pas été déçue et que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. C’est une histoire, légère, drôle, qui se lit sans prise de tête et qui vous fera passer un bon moment. Alors n’hésitez pas et laissez vous tenter.

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.

 

CHRONIQUES

Ce petit quelque chose en plus – Alessia D’Alba

 

Ce petit quelque chose en plus-Alessia D'Alba.jpg

Auteur: Alessia D’Alba
Editions: Harlequin
Parution: 15 Novembre 2017
Nombres de pages: 139
Prix (E.Book): 2.99€
Synopsis: Benjamin, 36 ans, 1,80 mètre, brillant photographe, beau gosse, drôle, créatif, talentueux… Mon CV est plutôt pas mal, non ? Sauf que là, il s’agit de décrocher un poste de photographe pour le célébrissime magazine culinaire S&G, poste qui est tout simplement le job de mes rêves. Et, pour ça, je suis prêt à tout. Même à subir une séance shopping-relookage avec ma sœur adorée, à porter un pantalon en cuir ultra-moulant pendant l’entretien, ou à poser amoureusement avec un des amis de ma sœur pour faire croire qu’on est en couple. Ah, je ne vous ai pas dit ? S&G est un magazine gay. J’ai bien dit que j’étais prêt à tout, non ?

 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Harlequin de m’avoir permis de lire ce roman via NetGalley.
Dans un premier temps, je me suis intéressée à cette couverture que j’ai trouvé très jolie et je suis ensuite aller voir le résumé qui m’a tout simplement envie de découvrir cette histoire.
Dans « Ce petit quelque chose en plus », le premier roman de Alessia d’Alba, et je peux d’ores et déjà vous dire que je suis totalement sous le charme de ce roman.
Nous allons ici retrouver, Benjamin, 36 ans, photographe, qui est actuellement à la recherche d’un emploi, il va trouver une annonce sur internet pour le magazine S&G, un magazine gay. Voulant mettre toute les chances de son côté, il va s’habiller de manière très moulante et faire une séance photo avec un ami de sa sœur pour faire croire qu’il est en couple avec lui. Sauf que l’amour peut se trouver là ou on s’y attend le moins…?
J’ai adoré cet univers, ce roman se lit très vite, on commence et on a plus envie de le lâcher. C’est une comédie remplie d’humour et de situations cocasses. L’amour est bien sur au rendez-vous et l’émotion également, c’est léger, c’est frais. Ce roman est une bouffée d’oxygène. J’ai beaucoup apprécié que la narrateur soit à la première personne car on se sent plus proche de lui et cela crée une intimité entre le personnage principal et nous lecteur, il nous parle en aparté, sous forme de confidence, cela nous fait davantage rentrer dans l’histoire.
Parlons de notre personnage principal, Benjamin, c’est un personnage très attachant, il a une haute estime de lui mais n’est pas pour autant un personnage hautain au contraire il a un très bon fond et n’hésite pas à être là pour son entourage, que se soit sa petite sœur, sa grand-mère ou son meilleur ami. Tout au long de l’histoire il va nous interpeller, se dévoiler.
Les autres personnages de l’histoire ne sont pas en reste, entre sa petite sœur, son meilleur ami et sa copine, leur grand-mère et le séduisant ami de sa petite sœur, on va pas s’ennuyer une seule seconde.
En conclusion, je dirai que le premier roman d’Alessia D’Alba est une réussite, pour moi c’est un coup de cœur. Le sujet abordé est traité ici avec beaucoup d’humour et de douceur. J’aime beaucoup sa plume et si elle publie d’autres romans, je les lirai avec plaisir. Cette romance est touchante, les personnages sont attachants et dans l’air du temps, l’ouverture d’esprit est au rendez-vous. J’ai passé un très bon moment de lecture. C’est un roman que l’on prend plaisir à découvrir et qui se dévore. Un premier roman très prometteur, drôle, frais et romantique. Foncez!

Ce livre vous intéresse? Cliquez ici.